Osez être un bon compagnon pour vous-même...

Publié le par Nathy LaBell

Osez être un bon compagnon pour vous-même

C'est vous qui êtes au coeur de toutes vos relations, ce qui ne veut pas dire au centre.

Vous êtes responsable de l'estime, du respect, de l'amour que vous vous portez.

Vous êtes garant, aussi, de l'amélioration possible de la qualité de vos relations,

Ce qui ne veut pas dire que vous êtes garant de toute la relation.

Vous avez la charge... ou le plaisir de votre épanouissement, de votre bonheur.

Ne comptez plus sur l'autre pour vous prendre en charge, pour assurer et combler vos besoins, pour apaiser vos désirs ou protéger vos peurs.

Cela viendra aussi mais en plus, en offrande dans l'inespéré de l'imprévisible.

N'attendez pas de l'autre la réponse, interrogez plutôt vos questions, prolongez vos perceptions au delà des apparences, écoutez votre ressenti et faites ainsi confiance à tout l'inconnu et à l'étonnement qui vous habite.

Osez vous définir et marquez sans cesse la différence quand l'autre tente de vous définir.

Partir de sa vision, de ses croyances ou de ses peurs à lui.

Expérimentez en créant du réel au -delà de vos certitudes et de vos habitudes.

Vous ne vivez rien que vous ne puissiez affronter, vous ne produisez rien que vous ne puissiez résoudre.

Prenez soin de vous réellement, journellement.

Vous êtes extraordinairement unique et exceptionnel même si vous l'avez oublié.

Vivez comme si vous étiez seul et acceptez de vous relier aux autres chaque fois que cela est possible, pour eux, pour vous.

Voyez les autres comme des cadeaux et mieux encore comme des présents qui enrichissent votre vie.

La pire des solitudes n'est pas d'être seul, c'est d'être un compagnon épouvantable pour soi-même.

La solitude la plus violente c'est de s'ennuyer en sa propre compagnie.

Alors, n'hésitez plus, soyez un bon compagnon pour vous.
Votre vie vous le rendra bien.

- Jacques SALOME -

Osez être un bon compagnon pour vous-même...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article