Continuez à pousser tant que vous n'êtes pas arrivé

Publié le par Nathy LaBell

Continuez à pousser tant que vous n'êtes pas arrivé
C'est une erreur de penser que le temps passe. Le temps ne passe pas. Le temps est là jusqu'à la fin du monde. C'est toi qui vas.
Vous ne perdez pas de temps. Le temps est infini. Vous vous perdez. Tu es fini.
C'est toi qui vieillis et qui meurs. Pas le temps. Faites donc un meilleur usage de vous-même avant votre expiration. Et l'une des pires choses à faire avec le temps est de se comparer aux autres.
Une vache mange de l'herbe et grossit, mais si un chien mange de l'herbe, il mourra. Ne vous comparez jamais aux autres. Menez votre vie. Ce qui fonctionne pour une personne peut être celui qui vous tuera.
Concentrez-vous sur les dons et les talents que Dieu vous a donnés et ne soyez pas envieux des bénédictions qu'Il a données aux autres.
- Lion et le Requin sont des chasseurs professionnels, MAIS un Lion ne peut pas chasser dans l'océan et un Requin ne peut pas chasser dans la jungle.
- Qu'un lion ne puisse pas chasser dans l'océan ne le rend pas inutile et qu'un requin ne peut pas chasser dans la jungle ne le rend pas inutile aussi les deux ont leur propre territoire où ils peuvent bien faire.
- Si une rose sent mieux que les tomates, cela ne signifie pas que la rose peut faire un meilleur ragoût. N'essayez pas de vous comparer aux autres.
- Vous avez également votre propre force, recherchez-la et construisez-la.
Tous les animaux qui existent étaient dans l'Arche de Noé. *L'escargot* est l'un de ces animaux. Si Dieu pouvait attendre assez longtemps pour que les escargots entrent dans l'arche de Noé; Sa porte de grâce ne se fermera pas jusqu'à ce que vous atteigniez votre position attendue dans la vie. Ne regardez jamais vers le bas sur vous-même, continuez à regarder vers le haut.
N'oubliez pas que les crayons cassés colorent toujours.
 
Continuez à pousser, vous ne pouvez jamais dire à quel point vous êtes proche de votre objectif !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article