Image corporelle et estime de soi

Publié le par Nathy LaBell

Image corporelle et estime de soi

IMAGE CORPORELLE ET ESTIME DE SOI

Une lectrice m’écrivait hier pour me demander comment faire pour s’accepter et s’aimer quand même quand notre corps change, quand on prend du poids. On fait face à la même question lorsqu’on vieillit ou que l’on perd sa forme ou sa santé. Je crois que cette question nous touche presque tous et toutes alors je vous partage ma réponse à sa question.

D'emblée, j'ai le goût de dire que tant que notre estime de soi sera associée à notre image corporelle et à ce que les autres pensent de nous, nous risquons de souffrir chaque fois que notre poids ou notre apparence fluctue. Ne nous laissons pas définir par le regard des autres. Ce que nous sommes est tellement plus grand que notre corps! Ce que nous sommes ne change pas même si notre enveloppe grossit, vieillit, flétrit. Apprendre à s'aimer, ce n'est pas (seulement) accepter son corps: c'est découvrir la merveilleuse âme que nous sommes, c'est découvrir l'infini en nous, c'est se connecter à la paix en soi.

Autre point: si nous regardons des photos de nous il y a quelques années, il est fort probable que nous nous trouvions beaux, belles alors qu'à cette époque, nous ne nous trouvions peut-être pas beaux ni belles, peut-être n'aimions-nous pas notre corps à ce moment-là alors qu'avec nos yeux d'aujourd'hui, nous avons tendance à aimer cette image-là : nous nous trouvons jeunes, attirants. Combien se souviennent qu’adolescents, nous ne nous trouvions pas à notre goût alors que lorsque nous regardons ces photos aujourd’hui, nous sommes étonnés de voir comment nous étions belles, beaux! Quand nous aurons 80 ans, nous nous trouverons belles et beaux sur nos photos d'aujourd'hui. Et nous nous dirons probablement » Mon doux que j’étais belle (beau)! Et dire que je ne me trouvais pas belle (beau) à cette époque! » N’est-il pas temps de se trouver beaux et belles dès maintenant?

Nous nous faisons tellement violence par rapport à notre image corporelle, surtout nous les femmes, que cette violence devrait nous indiquer que notre estime de soi doit être soignée en urgence! Nous sommes des bourreaux envers nous-mêmes parfois (souvent!). Il est temps de prendre du temps pour soi, de trouver la paix en nous et de faire la paix avec notre corps, ce merveilleux véhicule totalement dédié à notre évolution, peu importe sa forme, son poids, son état.

Et il ne s’agit pas ici de « travailler » sur notre estime de soi, mais d’en prendre « soin » comme un bon parent prendrait soin de son enfant chéri. Nous manquons de bienveillance et de douceur envers nous-mêmes et c’est ce que cette période nous exhorte à faire : être bons pour soi!

Et je conclurai en disant qu'accueillir la réalité telle qu'elle est, c'est aussi se rappeler que si nous avons pris du poids, c'est que c'est exactement l'expérience dont nous avons besoin en ce moment. Peut-être pour perdre nos jugements face aux autres, peut-être pour apprendre à nous mettre à leur place, peut-être pour découvrir ce que nous sommes au-delà de notre corps, peut-être pour apprendre à s'aimer davantage, peut-être aussi pour un autre dessein que la Vie nous réserve.

La souffrance vient du fait que nous nous identifions encore à notre corps alors que nous sommes la Conscience habitant ce corps. Nous sommes la Conscience faisant une expérience physique et non un corps physique faisant l’expérience de la conscience. Ce que nous sommes est immuable et éternel. Alors aimons-nous, au-delà de toute apparence.

www.dianegagnon.com
Formation gratuite sur l'estime de soi jeudi 7 mai: https://event.webinarjam.com/register/27/gm3p3bxz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article