Les afformations, parlons-en

Publié le par Nathy LaBell

Les Afformations

Bonjour

Vous connaissez certainement les affirmations positives :

je suis merveilleuse

je suis mince

je me sens calme et paisible....

Malgré des années de pratique, je ne peux pas dire qu'elles fonctionnent à tous les coups, la faute à mes émotions et à mes pensées inconscientes et aux conscientes non maîtrisées.

Est-ce que vous connaissez les AFFORMATIONS ?

Elles partent du même principe que les affirmations mais sous une forme interrogative.

Exemple :

Pourquoi est-ce que je suis merveilleuse ?

Pourquoi est-ce que je suis mince ?

Pourquoi est-ce que je me sens calme et paisible ?

Prenez un moment pour faire cet exercice :

Gardez les yeux fermés pendant tout l'exercice.

Respirez profondément, puis répétez silencieusement une affirmation de votre choix pendant une dizaine de secondes. Je suis........

Respirez profondément plusieurs fois

Puis répétez silencieusement une afformation de votre choix pendant une dizaine de secondes. Pourquoi est-ce que........ ?

Ne cherchez pas de réponse au pourquoi, laissez faire votre cerveau.

Qu'avez-vous ressenti avec l'affirmation puis avec l'afformation ? Avez-vous ressenti une différence entre les 2 ?

La différence entre les affirmations et les afformations est fondamentale.

Noah St John nous explique que le mot afformation vient d'une contraction des mots :

AFFIRMATION ET INFORMATION

Avec les affirmations, nous sommes souvent en 'pilote automatique' à moins de pratiquer les affirmations consciemment, à 100 % dans le présent et d'arriver à construire de nouvelles connexions neuronales.

L'inconvénient c'est que le mode 'pilote automatique est la conscience primaire du cerveau, le subconcient. Cette partie qui traite discrètement environ 95 % de nos décisions, actions, émotions et comportements en fonction de ce qu'elle a déjà enregistré dans sa mémoire, peu importe que l'enregistrement soit en mode dit 'positif' ou 'négatif'.

Donc bien souvent en arrière plan de nos affirmations 'positives' se met en route un engrenage composé de nos peurs, de nos doutes... comme des roues négatives qui s'imbriquent parfaitement les unes dans les autres et qui viennent saper nos pensées positives, suivant un mécanisme bien huilé dont nous sommes totalement inconscients.

Exemple : affirmation

je réussis parfaitement tout ce que j'entreprends, ou je suis mince...

Là se met en place notre dialogue intérieur : tu es sûr, pour qui tu te prends, n'importe quoi ce que tu dis.......

chacun son dialogue interne qui est le résultat ce que nous avons enregistré dans notre 'pilote automatique'.

Une autre fonction de notre cerveau est de toujours chercher des réponses.

Où ai-je mis mes clés ? Comment s'appelle cet acteur qui joue dans ce film ?

Tant que je n'ai pas la réponse, il continue de chercher en arrière plan, y compris pendant plusieurs jours, afin de nous donner la réponse.

Les afformations fonctionnent de la même façon.
Avec le pourquoi du début de phrase, le cerveau va chercher des réponses de lui-même, en mode inconscient. Il va chercher les raisons de mon pourquoi, sans aucune résistance.

Pourquoi est une possibilité, un nouvel engrenage qui se met en place, sans connotation négative, une nouvelle ouverture.

A condition de laisser votre cerveau travailler seul, la seule orientation à lui donner est votre Afformation.

Pourquoi est-ce que je me sens de mieux en mieux ?

Pourquoi est-ce que je me fais de plus en plus confiance ?

Pourquoi est-ce que je m'aime ?

Je vous souhaite beaucoup de plaisir à créer vos propres afformations. Choisissez-en 3 ou 4 et amusez-vous à vous focaliser dessus.

Bon Amusement 😀

Chrystèle

 

Les afformations, parlons-en
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article