Déchargeons-nous un peu...

Publié le par Nathy LaBell

> Déchargeons-nous un peu...

Où allons-nous comme ça à ce rythme effréné, agités et surtout épuisés ?

Oui, déchargeons-nous un peu. Déchargeons-nous, maintenant, et osons dire ce qui nous pèse sur le coeur.

Pas besoin de grandes philosophies pour le dire. Parler avec nos propres mots est suffisant afin de nous épargner de nombreux maux.

 

Dans tous les cas, ne gardons plus pour nous ce qui nous fait mal, ce qui nous trouble.

Quand on garde TOUT pour nous, tôt ou tard, nous souffrirons du "syndrome de la bombe à retardement" qui finira par éclater. Pour éviter cela, parlons. Exprimons-nous.

 

Parler permet de s'alléger, cela nous procure le plus grand bien.

De préférence, parlons, ou confions-nous à des personnes de CONFIANCE.

 

En effet, se confier est bien mais si on se brouille avec notre confident, il n'est pas impossible qu'il utilise ce qu'on lui a dit contre nous.

De ce fait, entourons-nous vraiment de personnes de qualité, ayant de bonnes valeurs. Le côté pénible de la confidence est que notre interlocuteur peut soit nous élever, et nous faire du bien, soit il peut nous rabaisser et nous blesser.

 

> Mes Chers Amis, à travers mes entretiens de coaching, j'ai bien vu que nombreuses sont les personnes qui souffrent en leur coeur. Puissent-elles enfin se libérer.

Ce qui compte dans la vie, c'est d'avancer avec un coeur "en bonne santé" à savoir, non chargé de maux, ni de blessures denses, mais un coeur qui est plein de joie, qui bat en fonction de ce qui nous anime le plus, tel un baromètre qui mesure notre bonheur, car je le sais, quand on a le coeur brisé, le coeur en miettes, peu de choses n'ont d'importance, ni d'intérêt pour nous.

 

Veillons sur notre coeur plus que toute autre chose et déchargeons-nous au maximum afin de ne plus vivre dans l'affliction mais dans la joie, et dans le bonheur.

 

Avec TOUT mon Amour,

Votre amie...

© Copyright 2014, Nathy LaBell

Extrait de mon deuxième ouvrage, en soi, le petit frère de "365 délices pour le coeur"... Oui oui, la "famille livresque" s'agrandit, :-)

Déchargeons-nous un peu...Déchargeons-nous un peu...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article