Les "problèmes" sont faits pour être transcendés...

Publié le par Nathy LaBell

>> La vie est une belle et bonne école.

Tel un bon prof, elle nous donne des tests. C'est alors que les hauts et les bas tombent. C'est à nous de jongler avec.

 

=> Ce que nous repoussons ou ce que nous ne voulons pas voir, la vie se charge (et se chargera) de NOUS LE FAIRE SAVOIR de diverses manières.

En effet, les coups durs se répèteront afin d'attirer notre attention et une fois que nous aurons assimilé ce qui nous est donné de savoir, en tant que "bons élèves" nous passerons à l'étape suivante et le phénomène de répétition prendra fin.

Certes, on se passerait bien des mauvais moments MAIS ce sont ceux là qui nous apportent le plus de choses et qui nous permettent de mieux nous connaître, de mieux nous découvrir.

 

Quel profit tirerions-nous d'une vie où TOUT va bien ? Peu de chose.

La raison est la suivante : quand tout va bien, on se laisse vivre... On ne s'interroge de rien. Les choses nous semblent "normales" ... Le risque est alors de demeurer passif.
Comment pouvons-nous grandir SI on se laisse vivre, comment pouvons-nous acquérir de nouvelles connaissances, comment pouvons-nous évoluer, etc. ?

Et "bing" voilà que la vie "nous rappelle à l'ordre", nous titille, nous réveille et "patatrac" voilà que pleuvent les épreuves MAIS... justement... ne nous affolons pas/plus.

LES EPREUVES, même si nous voulons les bouder, SERVENT UN BUT lequel n'est pas bien clair pour nous dans les débuts ce qui explique pour nous avons tendance à les bouder.

A dire vrai, les épreuves nous procurent force et endurance... mieux... ELLES NOUS FORGENT ET NOUS PERMETTENT DE NOUS DEVELOPPER. 

 

=> La vie nous aide et nous envoie des signaux mais il est possible que nous ne les voyons pas ou ne les comprenions pas.

 

En tout cas, souvenons-nous que les "problèmes" sont faits pour être transcendés et non pour crouler sous ces derniers (je mets le mot "problèmes" entre guillemets, en réalité, je préfère le remplacer par le terme "défi" car il y a une notion de challenge, ce qui est dynamisant. Parler en terme de "problèmes" peut nous bloquer, de prime abord, ce peut même sembler être "la fin du monde" pour certains, en fonction de la difficulté rencontrée. Choisir au mieux les termes que nous employons peut améliorer de beaucoup notre condition).

 

=> Un défi se présente à nous ? Voilà un moyen d'apprendre quelque chose d'utile à notre développement.

La vie est avec nous. Faisons-lui confiance.

Quoi qu'il arrive, en tout temps, souvenons-nous que nous sommes TOUS dotés d'un Fort Potentiel (je le sais, je me répète, mais c'est comme cela que l'on retient ! :-) ) et nous pouvons ASSURÉMENT venir à bout de ce qui nous cause du souci.

En effet, quand viennent les difficultés, certains pensent qu'ils ne sont bons à rien. Ce qui est faux.

Votre condition du moment (= quand vous êtes dans l'affliction) ne vous permet tout simplement pas de demeurer lucide.

Laissons passer l'orage et vous verrez, le grand soleil arrivera ensuite.

(Le soleil connote les moments favorables. Ici je vous parle de façon imagée.)


Peu importe en combien de temps on s'en sort, là n'est pas la question, VOULOIR S'EN SORTIR et CROIRE que nous pouvons nous en sortir, en être intimement convaincu, c'est ça qui compte !

 

UN PROBLÈME ? UNE SOLUTION.

PAS DE SOLUTION ? C'EST QU'IL N'Y A PAS DE PROBLÈME.

 

=> Au fait, ce n'est pas parce que nous ne voyons pas les choses "tout de suite" que rien ne se passe.

 

Si si, les choses bougent, tout est en mouvement.

Quand il t'arrive un truc dis-toi bien que la solution est en cours de route... Et, peut être qu'elle est même déjà là mais que tu ne l'as pas encore vue...

 

Quand quelque chose nous chagrine, RECONNAISSONS-LE.

Prenons conscience de notre état... Et ensuite, revenons (tranquillement) à nous...

Respirons à pleins poumons... et... Calmons-nous... Les choses s'éclairciront. Dans l'affolement ou la panique, c'est le flou total... Et au lieu d'arranger les choses, on s'enfonce encore plus dans l'ennui.

Le fait est que sous le coup de l'émotion.... NOUS NE PRENONS JAMAIS LES BONNES DÉCISIONS, alors revenons à nous. Re ve nons à nous... Re ve nons à... nous. Ca va aller.



Bien à vous...

Psst, vous savez quoi ? A nous de "monter sur le dos des difficultés" ... ne nous laissons plus écraser par ces dernières.

 

Nous avons TOUS le droit de mener une belle vie MAIS pour cela, il nous faut nous occuper de ce qui nous chagrine.

Tant que nous ne prendrons pas les choses à bras le corps... elles nous poursuivront, encore et... encore !

 

Vous en avez marre d'être malmené dans tous les sens ? Cette fois, écrasez les difficultés. Si vous ne le faites pas... Ce sont elles qui vous écraseront !

 

=> NE PAS NOUS MINER LE MORAL... MAIS GARDER LE MORAL ''HAUT" TOP (= au top).

 

Avec Foi et Détermination,

Votre amie...

- © 2013, Nathy LaBell -

 

Pssssst, restons en contact :

Retrouve-moi sur ma page « J'Aime » de FB, si tu le veux à cette adresse :

http://www.facebook.com/BesoinDunCoupDepousseVenezMeVoirJeVousBooste

Ou encore pour me retrouver sur Twitter, c’est par-là : @NathyLaBell

 

=> Ci-joint une petite vidéo qui nous prouve que nous sommes guidés par la vie...

Elle nous montre le chemin. SUIVONS LES SIGNES.

 

 

Publié dans Nathy LaBell, Vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article