Couper ses liens pour être enfin soi et Aimer librement...

Publié le par Nathy LaBell

En devenant conscient des liens qui nous enchaînent, on peut sortir de cette ronde... Couper ses liens pour être enfin soi et Aimer librement
« Les enfants intègrent les blessures psychologiques du père ou de la mère par le biais de complexes parentaux qui représentent les parents à l’intérieur du psychisme pour ainsi dire. Ces complexes assiègent le moi toutes les fois qu’il n’est pas aligné sur les injonctions parentales. Ainsi toutes ces blessures se transmettent de génération en génération. Les mères qui ont manqué de père arrivent en couple avec un complexe paternel négatif, leur créativité est brimée, elles sont déçues par leur partenaire, l’ animus s’agite, elles s’attaquent à l’éducation d’un enfant pour en faire un petit dieu , deviennent exigeantes, le fils développe un complexe maternel négatif en réaction aux pressions de sa mère, a peur des femmes, néglige sa partenaire et ses filles, celles-ci développent des complexes paternels négatifs, épousent des hommes qui ont peur d’aimer, et ainsi de suite. Tout est lié dans une danse sans fin qui tisse le fil de la vie. »

Guy CORNEAU
N’y a-t-il pas d’amour heureux ?

Couper ses liens pour être enfin soi et Aimer librement...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article